Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 1 : Principe des emprunts bancaires



Définition d’un emprunt bancaire

Un emprunt bancaire consiste en une mise à disposition d’argent par la banque qu’on va ensuite rembourser avec des intérêts. La somme empruntée doit être remboursée par l’entreprise et ne dépend pas des performances financières de celle ci.

La banque ainsi ne risque pas de perdre de l’argent si l’entreprise ne connait pas une réussite financière et l’entreprise sait quelle somme va lui couter cet apport financier d’avance dans le cadre d’un emprunt à taux fixe.

Objectif de l’emprunt

L’emprunt est un outil formidable pour l’entreprise, car il lui permet de bénéficier d’un effet de levier sur ses investissements afin d’augmenter le rendement d’un investissement en contrepartie, il augmente le risque financier de cet investissement. Ce concept sera davantage expliqué par la suite.

Un emprunt peut également servir à avancer de l’argent à l’entreprise avant d’avoir assez de liquidité à court terme, d’autres moyens peuvent remplir cet objectif.

L’effet de levier

L’effet de levier est un principe financier qui consiste à démultiplier l’effet d’un investissement en ayant recours à un emprunt. Ainsi on va investir 50 000€ et faire un emprunt de 50 000€ pour réaliser un investissement de 100 000€ au total. Avec 50 000€, on investit dans un projet de 100 000€ soit un effet de levier de 2 car on démultiplie notre investissement par deux.

L’effet de levier augmente la rentabilité à condition que la rentabilité du projet soit supérieure au cout de l’emprunt. Ainsi si l'on emprunte à 3% pour investir dans un projet avec 5% de rendement, on gagne 5% sur le montant qu’on a investi et 5 - 3 = 2% sur le montant financé à crédit. L’effet de levier nous rapporte donc 7% par rapport à nos 50 000€ de départ.

Les différents types d’emprunts bancaires

Il existe trois principaux types d’emprunts bancaires:

  • Les crédits In Fine
  • Les crédits à amortissement constant
  • Les crédits à annuités constantes

Le crédit In Fine consiste à rembourser seulement les intérêts pendant la durée de l’emprunt et rembourser le capital emprunté en fin d’emprunt. Cette forme de crédit est moins courante pour les particuliers, mais peut être utilisée par les entreprises, car cela permet d’avoir plus de liquidité en ne remboursant pas le capital et permet de déduire les intérêts du résultat de l’entreprise.

Le crédit à amortissement constant consiste à rembourser le même montant de capital chaque année. Les intérêts diminuent au fil du temps et par conséquent le montant des annuités ou des mensualités diminue.

Le crédit à annuités constantes consiste à rembourser chaque année ou chaque mois le même montant à la banque. Au début, on aura une part d’intérêt importante et une faible part de capital et au fil des années la tendance va s’inverser.

Les crédits peuvent être à taux fixe ou à taux variable, le taux d’un crédit à taux fixe sera constant pendant toute la durée du prêt, en revanche le taux d’un crédit à taux variable va changer au cours du temps. Le taux variable va changer en fonction de l’évolution d’un indice de référence souvent l’euribor (référence pour les taux pratiqués entre les banques), la marge de la banque va être fixe et le taux appliqué au prêt sera égal au taux de référence plus la marge. Lorsque l’indice de référence monte, les mensualités et/ou la durée vont augmenter inversement si le taux de référence diminue.