Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 4 : La politique d’approvisionnement



Objectif d’une politique d'approvisionnement

Les entreprises doivent mettre en place une politique d’approvisionnement pour savoir quand demander un approvisionnement et quelle quantité demander afin de se rapprocher du nombre de commande optimale calculée dans le chapitre précédent.

Consommations passées

Afin de déterminer les dates et le volume des commandes, il est essentiel d’analyser les données des années précédentes. Ainsi en prenant un exemple on peut analyser un mois d’une entreprise, cet exercice pourrait être fait sur une année:

Consommation
Date Conso Entrées Stocks
01/04 300 300
05/04 50 250
10/04 20 230
14/04 100 330
25/04 100 230
28/04 200 30
29/04 50 -20
30/04 100 80

Le tableau de consommation laisse apparaitre deux cas de non optimisation. Le 14/04 une commande est passée alors que le stock est suffisant pour couvrir les commandes jusqu’au 25/04, la commande aurait pu être fait à partir de cette date. Le 29/04 une rupture de stock est constatée et la demande pourra être satisfaite que le 30/04 lors de la prochaine livraison. Ainsi il est préférable de mettre une seule date de commande le 25/04 de 200 unités afin de réduire le nombre de commande et ne pas avoir de rupture de stock et de surplus trop important.

On peut facilement utiliser un tableau de données historique afin de créer un tableau prévisionnel pour les futures consommations, si une entreprise compte réaliser 20% de croissance, elle peut reprendre son tableau historique et augmenter ces consommations de 20% pour savoir quel volume commander.

L’environnement

Une entreprise n’est pas isolée, c’est une entité qui s’intègre dans un environnement complexe. Ses achats dépendent des fournisseurs et ses ventes dépendent de ses clients.

Les fournisseurs de l’entreprise ont des délais de livraison plus ou moins longs et ont des quantités de commande minimum pour chaque lot.

Les clients quant à eux peuvent parfois attendre plusieurs mois avant d’être livrés comme dans l’automobile, ce qui permet de commander les véhicules aux fournisseurs seulement lorsqu’on reçoit la commande. Ils peuvent également demander à avoir la marchandise tout de suite ce qui contraint à faire beaucoup de stock.

Les concurrents influencent la stratégie de gestion des stocks, si tous les concurrents proposent des délais de livraison de 3 mois le marché sera habitué à attendre et l’entreprise pourra proposer des délais de livraison similaire. Au contraire, une entreprise peut décider d’aller à contre-courant afin de se démarquer par exemple en proposant une livraison immédiate. Mais il faut être prudent dans ce genre de stratégie si tous les concurrents respectent les mêmes codes c’est qu’il y a probablement une bonne raison ainsi en proposant une livraison immédiate l’entreprise risque de proposer des prix plus élevés et ne pas trouver de client prêt à acheter les produits à ce prix là.

Les politiques d’approvisionnement

De nombreux concepts ont été inventés pour gérer l’approvisionnement, les principaux concepts sont :

La méthode calendaire : les livraisons se font à date fixe et à quantité prédéterminée proche de la quantité économique afin de respecter le nombre de commandes annuel optimal.

  • Avantage: la gestion des stocks est simplifiée et l’entreprise peut négocier de bons tarifs avec ses fournisseurs habituels puisqu’ils ont une charge de travail tout au long de l’année.
  • Inconvénient: risque de rupture de stock et de problème pour se faire livrer rapidement ou pour des volumes dépassant la quantité négocié.

La méthode de recomplètement: les livraisons se font à date fixe pour des quantités variables. L’entreprise établit à une date prédéterminée la quantité à commander en fonction de chaque produit en fonction du stock afin d’avoir un niveau de stock permettant d’aller jusqu’à la prochaine commande.

  • Avantage: permets de s’adapter au stock restant de manière simplifiée.
  • Inconvénient: possibilité de rupture de stock si les consommations sont supérieures aux prévisions ou de surplus de stock dans le cas contraire.

Le réapprovisionnement à date et quantité variable: cette méthode permet de profiter des opportunités du marché, elle est particulièrement utile pour les entreprises dont le prix d’approvisionnement varie beaucoup en fonction de la période de l’année (métaux précieux, céréales). Cette méthode doit être employée avec une parfaite connaissance du marché afin de savoir quand le cours d’achat des matières premières a des chances de monter ou de descendre.

  • Avantage: Permets d’acheter une grande quantité de stock quand le prix est très faible avec la possibilité de revendre une partie du stock quand le cours est au plus haut s’il est supérieur à la consommation de l’entreprise
  • Inconvénient: nécessite une grande capacité de stockage, risque que le cours d’achat baisse et ainsi l’entreprise aura utilisé de l’argent pour gérer le stockage de matière trop coûteuse.

La méthode du juste à temps: Cette méthode consiste à posséder très peut de stock voir aucun. La commande est passée auprès des fournisseurs lorsque l’entreprise reçoit la commande de la part d’un client. Cette méthode est notamment utilisée dans les secteurs avec une très forte valeur des produits finis tels que l’aviation.

  • Avantage: permets d’avoir très peu de coûts de stockage.
  • Inconvénient: délais de livraison longs, impossible de vendre en urgence

La méthode du point de commande: Cette méthode permet d’identifier des seuils en dessous desquels il faut effectuer une commande. La détermination de ces seuils se fait dans la plupart des entreprises en fonction du stock minimum et du stock de sécurité détaillé par la suite.

  • Avantage: s’adapte à une consommation non régulière et permet d’éviter la rupture de stock.
  • Inconvénient: suivi permanent des stocks et risque que l’entreprise décide de prendre un stock de sécurité trop important.

Stock minimum

Un stock minimum peut être mis en place dans l’entreprise afin de pallier au délai de livraison du fournisseur avant d’atteindre la rupture de stock. Par exemple, une entreprise qui consomme 600 pièces par mois aura une consommation moyenne de 600/30 = 20 pièces par jours. Si le délai de livraison est de 4 jours il faut prévoir un stock minimum de 20*4 = 80 pièces afin de pouvoir effectuer la commande avant d’atteindre la rupture de stock. Lorsque l’entreprise atteint ce stock minimum elle passe sa commande. Déterminer le point de commande à partir d’un stock minimum représente un risque de rupture si on a une commande un peu plus importante ou si le fournisseur a des retards de livraison.

stock de sécurité

Le stock de sécurité a pour objectif d’éviter la rupture de stock en prenant une marge de sécurité. Cette marge peut être exprimée en nombre de jours ou en nombre de pièces, en reprenant l’exemple précédent l’entreprise peut définir:

Une marge de sécurité de 30 pièces le point de commande serait alors égal au stock minimum de 80 pièces auquel on ajouterait le stock de sécurité de 30 pièces soit 110 pièces.

Une marge de sécurité de 2 jours, avec une consommation moyenne de 20 pièces par jours cela fait une marge de sécurité de 40 pièces par jours (2 *20) que l’on ajoute au stock minimum de 80 pièces afin d’obtenir un point de commande à 120 pièces.