Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 3 : Gestion des stocks



Objectif d'une gestion des stocks optimale

La gestion des stocks est essentielle pour une entreprise, elle fait partie intégrante de la stratégie d’entreprise. Une gestion des stocks a pour objectif d’influer sur différents indicateurs clef d’une entreprise afin de satisfaire ses clients tels que:

  • Délais de livraison
  • Prix d’achat
  • Marges

Optimiser la gestion des stocks

La gestion des stocks est un axe majeur d’optimisation des entreprises, ce cours n’a pas pour objectif de fournir l’ensemble des connaissances dans ce domaine, cependant de nombreuses notions seront abordées afin de permettre à chacun de comprendre les enjeux de la gestion de stocks.

La gestion d’un stock peut coûter très cher à une entreprise, mais elle peut également rapporter beaucoup, la question des différents coûts et des différents bénéfices résultant d’un stock se pose.

AVANTAGES INCONVENIENTS
Peu de stocks Coûts de stockages réduits Risque de manque
-> perte de certain client
-> délais de livraison plus longs en cas de réapprovisionnement
Beaucoup de stocks Moins de risque de manque
Possibilité d’acheté au moment où les prix sont les plus bas
Coûts de stockages élevés

Une entreprise étant dans un secteur avec de fortes variations du prix d’achat pourra avoir plus d’intérêt à faire beaucoup de stocks afin de profiter des opportunités du marché. Une entreprise évoluant dans un secteur avec aucune variation du prix d’achat aura plus d’intérêt à réduire son stock pour diminuer son prix de vente ou augmenter sa marge.

Les coûts liés aux stocks

Les coûts liés à la gestion des stocks sont nombreux, il y a des coûts visibles, mais également des coûts cachés auxquels il faut accorder beaucoup d’importance.

  • Coûts de passation commande
    • Coûts du processus de commande interne
      Le fait de passer une commande nécessite des frais liés au temps passé par les salariés sur cette tâche, ainsi que sur les moyens mis à leurs dispositions, téléphone, papiers, etc.
    • Coûts des frais fixes éventuellement facturés par le fournisseur
      Certains fournisseurs peuvent facturer des frais fixes sur chaque commande afin de couvrir les frais internes qui sont affectés au traitement de la commande.
    • Coûts des frais de transport
      Les frais de transport peuvent être composé de frais fixes et de frais variable en fonction de la quantité commandée, ainsi ça coûtera moins cher de passer une grosse commande que plusieurs petites commandes.
    • Coûts des frais de réception
      Lors de la livraison, des frais liés aux personnels affectés à cette tâche seront également engagés.
  • Coûts de stockage ou coût de possession
    • Coûts du capital
      L’argent engagé dans le stock a également un coût, car de l’argent qui dort est de l’argent qui ne se multiplie pas et qui pourrait être affecté dans un projet avec un meilleur rendement
    • Coûts de l’espace de stockage
      L’espace de stockage, les machines et le personnel dédié au stockage représentent un coût important.
    • Coûts des différents SI
      Les différents systèmes informatiques pour gérer les stocks viennent s’ajouter aux différents coûts bien qu’ils permettent de réduire considérablement d’autres coûts liés au stockage.
    • Coûts des risques sur le stock
      Les coûts liés aux pertes, aux avaries, aux disparitions ou à l’obsolescence de certains produits. Les biens périssables non écoulés avant leur date limite de consommation. La baisse du prix des biens en stock.
  • Coûts de rupture
    • Coûts d’une perte de client
      En cas de rupture de stock, l’entreprise peut perdre un client qui décidera de se faire livrer par un autre fournisseur pour cette commande et il pourrait décider de rester chez cet autre fournisseur s’il a été satisfait par ses prestations
    • Coûts d’un mauvais délai de livraison
      Un délai de livraison long que le client accepte peut également être pénalisant vis-à-vis d’un client, car ça lui donne un argument de plus pour négocier son prix d’achat si les autres fournisseurs ont la marchandise disponible tout de suite
    • Coûts d’un retard de livraison
      Un retard de livraison peut entrainer des coûts indiqués dans le contrat d’achat, peut pousser un client à demander un rabais sur les prochaines commandes pour le dédommager ou peut faire perdre le client.

Les coûts listés ci-dessus ne sont pas exhaustifs, mais cette liste met en évidence qu’il y a des coûts visibles et facilement identifiables tels que les coûts de stockage et des coûts cachés et difficilement quantifiables tels que les coûts liés à la perte d’un client ou celle induite par la charge de travail demandé à un salarié pour passer la commande. En effet en période de forte activité le temps passé par le salarié a une grande valeur, car il aurait pu être affecté à une tâche avec une plus forte valeur ajoutée alors qu’en période de faible activité ce travail n’a pas d’autre coût que celui induit par son salaire. Le coût d’un manque à gagner est ainsi une notion très importante dans la gestion d’entreprise.

Détermination du point de commande

Il est important pour une société de déterminer le moment idéal pour passer une commande. Pour cela, il faut dans un premier temps rapprocher le coût de passation avec le coût de stockage.

Le coût de passation est à peu près proportionnel au nombre de commandes, car la personne en charge de la commande et de la réception de celle-ci mettra environ le même temps, quelle que soit la quantité commandée. Dans ce cas, les frais de livraison sont estimés fixes, quelle que soit la commande.

Si le coût de passation est estimé à 40€ par commande, on obtient le tableau suivant:

Nombre de commande Coût de passation
1 40 €
2 80 €
3 120 €
4 160 €
5 200 €
6 240 €
7 280 €
8 320 €
9 360 €
10 400 €

Le coût de possession quant à lui est proportionnel au stock moyen, car plus il y aura de stock moyen plus il faudra louer d’espace de stockage et payer du personnel pour le gérer. Le stock moyen est déterminé par la formule:

Stock moyen (Sm) = Achats / (2 * N)
avec N = nombre de commande passées

Ainsi si l'on fait une commande de 100 000€ le stock moyen sera de 50 000€ alors que si l’entreprise commande la même montante, mais en deux fois le stock moyen sera de 25 000€.

En considérant dans notre exemple que le coût de possession est égal à 10% du stock moyen, et que l’on commande 50 000€ pendant l’année, on obtient le tableau ci-dessous

Nombre de commandes Stock moyen (€) Coût de possession (€)
1 25 000 2 500
2 12 500 1 250
3 8 333 833
4 6 250 625
5 5 000 500
6 4 167 417
7 3 571 357
8 3 125 313
9 2 778 278
10 2 500 250

Les deux tableaux ci-dessus montrent que lorsque le nombre de commandes augmente le coût de passation augmente et le coût de possession diminue et que lorsque le nombre de commandes diminue c’est l’inverse. Ainsi il faut déterminer le nombre de commandes permettant de faire diminuer le coût total.

Nombre de commandes Coût de passation (€) Coût de possession (€) Coût total (€)
1 40 2 500 2 540
2 80 1 250 1 330
3 120 833 953
4 160 625 785
5 200 500 700
6 240 417 657
7 280 357 637
8 320 313 633
9 360 278 638
10 400 250 650

Le tableau ci-dessus met en évidence un nombre de commandes optimales. En se basant sur les données de l’exemple, le nombre de commandes optimales est de 8 commandes par an. Pour trouver le nombre de commandes optimales, il faut trouver le moment où le coût de possession est égal au coût de passation:

Nombre de commandes optimales
Coût de passation = Coût de possession

Ce qui nous donne:
N * Cpu = Achat / (2 *N) *tcp

N² = Achat / (2 * Cpu) * tcp

N=√Achat2 * Cpu * tcp