Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 3 : Les reprises sur dépréciations



Le principe de la reprise sur dépréciation

Suite à la constatation d’une dépréciation, cette dernière peut être reprise si la valeur actuelle de l’immobilisation est supérieure à la valeur nette comptable induite par la constatation d’une dépréciation.

VA > VNC => Reprise sur dépréciation

La diminution ou l’annulation d’une dépréciation existante est constatée à partir du crédit du compte de produit:

  1. Reprises sur dépréciations des immobilisations incorporelles et corporelles
    1. Reprises sur dépréciations des immobilisations incorporelles
    2. Reprises sur dépréciations des immobilisations corporelles

La contrepartie du crédit du compte de produit 7816 est le débit du compte d’immobilisations 29:

  1. Dépréciations des immobilisations
    1. Dépréciations des immobilisations incorporelles
    2. Dépréciations des immobilisations corporelles

Le montant de la reprise sur dépréciation est égal à la différence entre la valeur actuelle du bien et sa valeur nette comptable à la fin de l’exercice

Reprise = VA - VNC

Attention : La reprise d’une dépréciation ne peut pas amener la valeur nette comptable à une valeur supérieure à celle qui avait été calculée à partir du plan d’amortissement initial.

Exemple: En reprenant l’exemple du chapitre précédent.

Années BA Amor Amor Cumul VNC Dépré BA Amor Amor Cumul VNC
N 50 000 10 000 10 000 40 000 50 000 10 000 10 000 40 000
N+1 50 000 10 000 20 000 30 000 50 000 10 000 20 000 30 000
N+2 50 000 10 000 30 000 20 000 5 000 50 000 10 000 30 000 15 000
N+3 50 000 10 000 40 000 10 000 15 000 7 500 37 500 7 500
N+4 50 000 10 000 50 000 0 15 000 7 500 45 000 0

Lors de l’inventaire de fin d’exercice de l’année N+3, il est constaté que la valeur d’usage du bien (VU) a augmenté comme les avantages économiques provenant de cette machine ont considérablement augmenté.La VU lors de l’inventaire est estimée à 20 000€. La valeur vénale (VV) est estimée à 7 000€.

Détermination de la valeur actuelle

La valeur actuelle est égale à la valeur la plus élevée entre la valeur vénale et la valeur d’usage.

VA = MAX(VU,VV) = 20 000€

La valeur actuelle étant supérieure à la valeur nette comptable prévue de 7 500€ par le plan d’amortissement révisé, une reprise sur dépréciation ou une annulation de la dépréciation doit être faite.

Détermination de la reprise ou de l’annulation de la dépréciation

Reprise = VA - VNC = 20 000 - 7 500 = 12 500, cependant comme la reprise ne peut pas conduire la VNC de l’immobilisation à être supérieur à la VNC du plan d’amortissement initial. La reprise sera limitée à Reprise = VNC initiale - VNC révisé = 10 000 - 7 500 = 2 500

L’écriture comptable de cette dépréciation peut être la suivante:

31/12/N+3 291 Dépréciations des immobilisations corporelles 2 500
78162 Reprises sur dépréciations des immobilisations corporelles 2 500
Reprise sur dépréciation de l'immobilisation XXX

Tableau des dépréciations au 31-12-N+2

Rubriques Dépréciations au début de l’exercice Augmentations Dotations de l’exercice Diminutions Reprises de l’exercice Dépréciations à la fin de l’exercice
Matériel industriel 5 000 0 2 500 2 500

Cette dépréciation va avoir pour conséquence de modifier la valeur nette comptable à la fin de l’exercice N+3 et par conséquent modifier le plan d’amortissement.

Amortissement Dépréciation
Exercice Base amortissable Annuité Cumul Dotation Reprise Cumul Valeur nette comptable
N 50 000 10 000 10 000 40 000
N+1 50 000 10 000 20 000 30 000
N+2 50 000 10 000 30 000 5 000 5 000 15 000
N+3 15 000 7 500 37 500 2 500 2 500 10 000
N+4 10 000 10 000 47 500 2 500 0

A partir de l’exercice N+4, la base amortissable est égale à la valeur nette comptable à la fin de l’exercice précédent. C’est sur cette base que les amortissements vont être calculés pendant le reste de la durée d’amortissement.