Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 1 : Les dépréciations comptables



Objectif de la dépréciation d'actif

Une dépréciation est une perte de valeur d’un actif. Un test de dépréciation doit être établi à la fin de chaque exercice pour déterminer s’il y a eu une dépréciation de l’actif. L'objectif de la dépréciation est de représenter la valeur réelle d'une immobilisation en tenant compte de la perte de valeur

Pour évaluer s’il y a une dépréciation ou non d’actif, il faut comparer la valeur nette comptable de l’actif avec sa valeur réelle. Pour se faire, il est essentiel d’identifier s’il y a un indice de référence qui mettrait en évidence une perte de la valeur de l’actif considéré. Par exemple l’argus pour l’automobile.

Exemple pour une voiture qui a une valeur nette comptable de 10 000€ dans l’entreprise et qu’une valeur à l'argus de 8 000€, il y a une dépréciation de 2 000€, car la voiture est comptabilisée 2 000€ trop cher au bilan de l’entreprise par rapport à sa valeur de marché.

On peut identifier deux types d’indices pour déterminer la perte de valeur, les indices internes à l’entreprise et les indices externes. Parmi les raisons internes qui permettent de constater une dépréciation, on peut identifier:

  • Une modification importante du mode d’utilisation
  • Un facteur d’obsolescence qui n’a pas été pris en compte au niveau de l’amortissement
  • Une dégradation physique de toute nature
  • Performance inférieure à celle initialement prévue

Rappel:

Valeur nette comptable (VNC)
Valeur d’origine diminuée des amortissements pratiqués et les dépréciations constituées.
Valeur vénale (VV)
Valeur que l’on peut espérer récupérer de la vente du bien dans les conditions actuelles du marché (prix de vente du marché - coûts de sorties externes et internes)
Valeur d’usage (VU)
Valeur des avantages économiques futurs que l’on attend de l’utilisation du bien. Elle peut s’évaluer à partir de la prévision des flux nets de trésorerie générés par cet actif au cours de son utilisation et/ou à l’occasion de sa sortie du patrimoine.
Valeur actuelle (VA)
Valeur la plus élevée entre la valeur vénale et la valeur d’usage.

Les règles comptables:

On constate une dépréciation quand :

Valeur actuelle < Valeur nette comptable

avec

Dépréciation = Valeur nette comptable - Valeur actuelle

La valeur nette comptable est connue par l’entreprise à partir de ces comptes ou du plan d’amortissement. Par conséquent il ne reste plus qu’à déterminer la valeur actuelle. Puisque la valeur d’usage est plus compliquée à déterminer que la valeur vénale, il est préférable de comparer dans un premier temps la valeur vénale à la valeur nette comptable

Si Valeur Vénale > Valeur Nette Comptable
alors Valeur Actuelle > Valeur Nette Comptable
donc il n’y a pas de dépréciation.

Si Valeur Vénale < Valeur Nette Comptable
alors nous devons calculer la valeur d’usage
Si Valeur Usage > Valeur Nette Comptable => Pas de dépréciation
Si Valeur d’usage < Valeur Nette Comptable => Dépréciation

La dépréciation peut être ajustée après sa constatation, si l’indice de perte de valeur :

  • s’est aggravé => la dépréciation est augmentée
  • s’est amélioré => la dépréciation est diminuée
  • a disparu => la dépréciation est annulée

Lorsque l’on constate une dépréciation, on doit modifier le tableau d’amortissement pour tenir compte de cette perte de valeur.