Apprendre-la-gestion.com

Chapitre 2 : Amortissement linéaire



Le principe de l’amortissement linéaire

L’amortissement linéaire considère que le bien se déprécie d’une manière constante pendant sa durée d’utilisation par l’entreprise.Ainsi les annuités d’amortissement seront constantes pendant toute la durée d’utilisation de notre bien, indépendamment de l’utilisation qui en est faite.

Le principal avantage de cette méthode, c’est qu’elle est facile à mettre en place et ne nécessite pas de recalculer les annuités d'amortissement à chaque fin d’année. L’ensemble des annuités est calculé lorsque l’immobilisation entre dans l’entreprise.

L’inconvénient de cette méthode c’est qu’elle ne respecte pas avec précision l’objectif de la comptabilité qui est de refléter une image sincère, car une machine va représenter le même coût pour une entreprise d’une année sur l’autre, quelle que soit son utilisation. Comme la charge est constante, les exercices avec une faible production sont plus impactés par le coût des machines, car ces coûts seront identiques pour une utilisation plus faible

Calcul de l’amortissement annuel

Le calcul de l’amortissement annuel est facile dans le cas d’un amortissement linéaire d'une immobilisation achetée en début d’exercice. Il suffit de diviser le coût d’acquisition de l’immobilisation par son nombre d’années d’utilisation.

Annuité d’amortissement = Base amortissable / Nombre d’année d’utilisation.

Ainsi pour une immobilisation achetée 50 000€ avec une valeur résiduelle nulle, on obtient un amortissement de 10 000€/ans (50 000/5). Après 5 ans, la valeur comptable de l’immobilisation sera nulle. On peut détailler le calcul comme cela:

Base amortissable = Cout d’acquisition - Valeur résiduelle
Base amortissable = 50 000 - 0
Base amortissable = 50 000€

Annuité d’amortissement = Base amortissable / Nombre d’année d’utilisation
Annuité d’amortissement = 50 000 / 5
Annuité d’amortissement = 10 000€

Le tableau d’amortissement

Lorsqu’une immobilisation entre dans l’entreprise et qu’on décide d’utiliser la méthode de l’amortissement linéaire, on va établir son tableau d’amortissement.

Exemple: si l'on achète une immobilisation l’année N au prix de 50 000€ afin de l’utiliser jusqu’à la fin de sa durée de vie, annoncé de 5 ans par le constructeur, nous obtenons le tableau suivant:

Fiche D’amortissement
Désignation: machine
Coût d’acquisition HT: 50 000€
Date d’acquisition: 01/01/N
Date de mise en service: 01/01/N
Date d’inventaire: 31/12
Durée d’utilisation: 5 ans
Taux d’amortissment linéaire: 20%
Nombre jours 1 ère annuité: 360 jours
Année Base amortissable Annuité Annuités cumulées Valeur Nette Comptable
N 50 000.00 10 000.00 10 000.00 40 000.00
N+1 50 000.00 10 000.00 20 000.00 30 000.00
N+2 50 000.00 10 000.00 30 000.00 20 000.00
N+3 50 000.00 10 000.00 40 000.00 10 000.00
N+4 50 000.00 10 000.00 50 000.00 0

Les annuités peuvent être calculées de deux manières distinctes, soit en divisant la base amortissable par le nombre d’années d’utilisation soit en multipliant la base amortissable par le taux linéaire.

Annuité = Base amortissable * Taux linéaire

Le Taux linéaire peut être calculé à partir de la formule :

Taux linéaire (%) = 100/Nombre d’année

Dans notre exemple:

Taux linéaire = 100 / 5 = 20% (=0,2)
Annuité = 50 000 * 0.2 = 10 000 €

Calcul de l’amortissement au prorata temporis

Dans l’exemple précédent, nous avons pris le cas d’une immobilisation qui a été acheté au début de l’exercice et qui a été utilisé pendant l’ensemble de sa durée. Si l’immobilisation a été acquise au cours de l’exercice, nous allons devoir calculer le pourcentage de temps pendant lequel elle a été utilisée. Ce principe s'appelle le calcul du prorata temporis, c’est-à-dire le calcul du prorata d’utilisation en fonction du temps. Ainsi si nous achetons l’immobilisation au milieu de l’exercice N, l’annuité imputable à cet exercice est la moitié de l’annuité affectée à un exercice entier.

Pour calculer ce pourcentage d’utilisation, il suffit d’appliquer la formule suivante:

Taux d’utilisation = Nombre jours d’utilisation / 360

La formule ci-dessus s’applique sur une base de calcul de 360j par ans, soit 30j par mois, des entreprises calcule sur une base de 365 j par ans dans ce cas la formule sera donc:

Taux d’utilisation = Nombre jours d’utilisation / 365

Prenons l'exemple d'une entreprise avec un exercice comptable du 1er janvier au 31 décembre. Elle met en service une immobilisation, matériel industriel, le 15 mars qui s’amortit sur 6 ans à une valeur d’achat HT de 64 000€.

Calcul de l’annuité

L’annuité pour un exercice plein sera donc de :

Taux linéaire = 100 / 6 = 16.67% (=0.1667)
Annuité = 64 000 * 0.1667 = 10 668.80

ou

Annuité = 64 000 / 6 = 10 666.67

Pour la suite du calcul, nous prendrons une annuité de 10 666.67€ car il y a moins d’arrondis.

Calcul de la première annuité

La première année, l’entreprise va utiliser l’immobilisation 16j en mars (30-14) + 270j (9 mois) soit 286 jours la première année. Le taux d’utilisation pour la première année sera donc de :

Taux d’utilisation = 286 / 360 = 0.7944
Annuité première année = 10 666.67 * 0.7944 = 8473,60

Calcul de la dernière annuité

La dernière année, l’entreprise va utiliser l’immobilisation en janvier, février, et les 14 premiers jours de mars soit : 30 + 30 + 14 = 74 jours.

Taux d’utilisation = 74 / 360 = 0.2056
Annuité dernière année = 10 666,67 * 0.2056 = 2193,07

Astuce: pour faire un contrôle, on peut additionner les jours d’utilisation de la première et de la dernière année. Si l'on obtient le nombre de jours d’un exercice, notre calcul est bon. Dans notre exemple on a 286 jours la première année, plus 74 jours la dernière année, on obtient 360 jours ce qui correspond bien à une année.

Tableau d’amortissement:

Fiche D’amortissement
Désignation: matériel industriel
Coût d’acquisition HT: 64 000€
Date d’acquisition: 15/03/N
Date de mise en service: 15/03/N
Date d’inventaire: 31/12
Durée d’utilisation: 6 ans
Taux d’amortissment linéaire: 16.67%
Nombre jours 1 ère annuité: 286 jours
Année Base amortissable Annuité Annuités cumulées Valeur Nette Comptable
N 64 000.00 8 475,29 8 475,29 55 524.71
N+1 64 000.00 10 666.67 19 141.96 44 858.04
N+2 64 000.00 10 666.67 29 808.63 34 191.37
N+3 64 000.00 10 666.67 40 475.30 23 524.70
N+4 64 000.00 10 666.67 51 141.97 12 858.03
N+5 64 000.00 10 666.67 61 808.64 2 191.36
N+6 64 000.00 2 191,36 64 000.00 0

La somme des annuités doit être égale à la base amortissable, dans le tableau ci-dessus, la dernière annuité a été modifiée afin que les annuités cumulées soient égales à la base amortissable. L’écart entre le tableau final et le calcul s’explique par les différents arrondis que nous avons pris pendant les différents calculs.

Les écritures comptables de l’amortissement

L’écriture comptable de l’amortissement pour l’année N passe par les comptes:

  • CLASSE 6: COMPTES DE CHARGES
    • 68. Dotations aux amortissements et aux provisions
      • 681. Dotations aux amortissements et aux provisions - Charges d'exploitation
        • 6811. Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles et corporelles
          • 68112. Immobilisations corporelles
  • CLASSE 2: COMPTES D’IMMOBILISATIONS
    • 28. Amortissements des immobilisations
      • 281. Amortissements des immobilisations corporelles
        • 2815. Installations, matériel et outillage industriels
          • 28154 Amortissements des Matériels industriels
31/12/N 68112 Immobilisations corporelles 8 475,29
28154 Amortissements des Matériels industriels 8475,29
amortissement immobilisaion XXX

Le bilan se présentera de la manière suivante:

ACTIF
Valeur origine Amortissements cumulés Valeur nette comptable
Matériels industriels 64 000 8 475,29 55 524,71